La Sagasphère d'hier; d'aujourd'hui et de demain

C’est bien beau de vouloir faire un blog sur les sagas MP3 mais il faut commencer par faire le point sur la sagasphère, c'est-à-dire tous ce qui peut avoir un rapport avec les dites sagas, avec une petite chronologie sur les événements marquants de sa courte histoire.

Le début du mouvement sagasphèrique dans la lignée des feuilletons audios d'antan

Revenons en l’an 2000 pour assister au début du phénomène. On a vu cette année là deux O.T.N.I (Objet Téléchargeable Non Identifié) apparaître sur le Net : Matrick – La Matruc (à l'été) de Mitch_dsm et le Donjon de Naheulbeuk de Pen of Chaos (en Septembre). On notera dans les deux cas des caractéristiques communes comme le découpage en épisodes ou la gratuité. Le bouche à oreille faisant son petit effet, le succès arrive rapidement pour Pen of Chaos et ce sera le point de départ du mouvement.

En effet, en écoutant ces épisodes, les internautes se rendent compte que l’on peut créer une histoire de qualité et la mettre en ligne sur internet pour la partager avec peu de matériel, peu de connaissance et peu de moyen (à l’inverse de la vidéo par exemple). On va donc assister à la naissance d’autres sagas sur le Net réalisées par des amateurs qui surfent sur la vague Naheulbeuk, en s’inspirant souvent des fameuses « Deux minutes du Peuple » de François Pérusse avec plus ou moins de succès, une grande partie de ces créations étant souvent trop collé à l'original ou ne dépassant pas l'épisode 3. Ces créations souvent peu abouties et peu inspirées ont un scénario qualifié ironiquement de SOCQATOA (Structure Ordinaire Contexte-Quête-Aventuriers des Théâtrales Œuvres Artistiques) en 2008 par Signez sur le Netophonix. Cependant, la réussite de Naheulbeuk reste tout de même limitée aux fans des aventures médiévalo-fantastiques et des jeux de rôles et les autres sagas de qualités qui peuvent exister se retrouvent « écrasées » par ce monopole involontaire.

Deux étapes indispensables seront passées grâce à Knarf, créateur de la saga Les Aventuriers du Survivaure et ingénieur son de son état. Premièrement, il va mettre en ligne en 2003 de nombreux tutoriels pour aider de jeunes créateurs à maîtriser plus facilement les logiciels de son et de montage (même s’ils ont pu apparaître comme compliqué) et il va permettre aux créateurs de référencer leur saga dans une liste qui même si elle reste très incomplète à le mérite d’amener souvent aux sagas essentielles. A partir de ce moment, les internautes peuvent découvrir un nouveau monde derrière Naheulbeuk et le Survivaure, un monde plus vaste plein de petits créateurs qui ne demandent qu'à être écouté. Notons que le site Nazegoule a aussi créé une liste de sagas MP3 assez complète mais le site n'existe plus aujourd'hui.

Notons qu’un groupe de créateurs va aussi faire beaucoup pour la sagasphère : Le Démon du rire avec son membre principal : Durendal qui avait 14 ans lors de la mise en ligne de leur site web le 13 Juillet 2002 finissant ainsi de prouver qu’être jeune n’était pas un handicap pour la création audio. En mettant en ligne Banal Fantasy le 24 Mars 2004, qui parodie un des plus gros succès du jeu vidéo Final Fantasy VII, Le Démon du rire ouvre alors la sagasphère à de nombreux fans de jeu vidéo.

La sagasphère va alors grandir, grossir mais à l’abri des regards, souvent dans un cercle d’initié ou dans des communautés fermées. En effet, plusieurs sites comme ceux du Démon du Rire ou de Reflets d’Acide ont une grande communauté de fans réunit chacun sur leur forum respectif laissant souvent peu de place à la promotion d’autres sagas. En partant de se constat, Mitch_dsm va imaginer un forum où créateurs, scénaristes, acteurs et auditeurs pourront se rencontrer pour discuter, échanger, critiquer et établir une liste de sagas MP3 la plus complète possible. Le forum du Netophonix est alors officiellement mis en ligne le 1 janvier 2007 permettant un meilleur échange entre tous les créateurs de la sagasphère.

Grâce à ces tutoriaux audios simple, le Netophonix réussit le pari de réunir de nombreux créateurs qui affirment leur talent comme Flo. Cependant, une constante reste dans quasiment toutes les sagas recensées : l'humour. Cela s'explique bien sûr par l'origine et l'inspiration initiale très souvent humoristique (Pérusse, Naheulbeuk ou Reflets d'Acide pour certains) pour réaliser une histoire originale ou une parodie. Mais, on remarquera que de plus en plus de sagas semblent abandonner ce registre pour raconter des histoires plus matures et c’est surement la plus importante mutation de la sagasphère ces 2 dernières années avec des réalisations comme Phone ou Xénozis. La sagasphère évolue au cours du temps et on peut s’interroger sur ses évolutions futures.

D’aujourd’hui à demain

Si on observe la Liste des Sagas MP3 du Netophonix, on peut noter l’augmentation constante du nombre de créations (+ de 400 aujourd’hui) même si un certain nombre ne dépasserons pas l’épisode 3. Or, en constatant cela, certaines personnes prédisent la fin des sagas MP3, comme la fin d’un effet de mode, en ajoutant à ce sentiments la fin de plusieurs sagas « historiques » comme Reflets d’Acide, Naheulbeuk, le Survivaure ou Adoprixtoxis. Cependant, on peut douter que la sagasphère s’essouffle dans un avenir proche. D’abord, de nouveaux créateurs ont émergé ces dernières années avec des créations plébiscités (comme Trent ou Squill) montrant que la relève est assurée. On peut aussi penser aux nombreux sites et blogs qui tentent d’enrichir la sagasphère grâce à des critiques comme MacP3.info ou la web-radio SynopsLive.

Ensuite, la sagasphère pourrait avoir un problème sur le renouvellement de ses auditeurs et son ouverture au grand public mais de ce côté-là encore elle possède deux cartes dans son jeu : Pen of Chaos et Knarf (encore eux) dont les sagas ont été adaptées en bande dessinée (Dessinée par Marion Poinsot aux éditions Clair de Lune), un média beaucoup plus grand public qui peut amener plus facilement un jeune public vers l’univers des sagas.

Pour finir, on peut évoquer les grands événements de la sagasphère comme « Le Chocs des Zéros », un mono mp3 (c'est-à-dire un seul épisode) réunissant de très nombreux créateurs pour un projet commun. Ce genre d’initiative et d’événementiel communautaire se retrouve aussi deux fois par an pour le Calendrier de l’Avent.mp3 (Divers créateurs réalisent des monos mp3 avec pour thème Noël) et le concours de la Saga de l’été (Concours consistant à créer une saga complète pendant les vacances d’été). Ce sont ces événements récurrents depuis fin 2007 qui permettent de donner au mouvement sagasphèrique une dynamique pour le futur.

Enfin, terminons avec un projet encore à l’état d’embryon sur le Netophonix : la présence d’un stand Saga MP3 à une convention, peut-être le début d’une nouvelle étape dans la mue de la sagasphère.

Références :

http://www.penofchaos.com/ Le site du Donjon de Naheulbeuk
http://matruc.free.fr/ Le site de Matrick
http://www.knarfworld.net/ Le site des Aventuriers du Survivaure
http://ledemondurire.free.fr/ Le site du Démon du rire
http://forum.netophonix.com/ Le forum Netophonix sur les Sagas MP3
http://www.synopslive.net/ Le site de la web-Radio SynopsLive
http://www.macp3.info/ Le site de MacP3.info (critiques et news sur les sagas mp3)
http://www.xenozis.com/ Le site de Xénozis
http://sagaete2009.olympe-network.com/ Le site du concours des Sagas de l’été 2009
http://avent.netophonix.com/2008/ La page du Calendrier de l’Avent 2008

Comments (1)

Pssst...
«On peut aussi penser aux nombreux sites et blogs qui tentent d’enrichir la sagasphère grâce à des critiques comme MagP3.info, les web-radios SynopsLive et Live Origin’s.»
C'est MacP3.info et LO n'existe plus aujourd'hui...

Publier un commentaire