Edito SynopsLivien sur Richoult

L'édito suivant a été réalisé en direct sur SynopsLive dans le cadre de l'émission Rétrosphère du 7 février 2015 consacrée au créateur Richoult que j'avais le plaisir de co-animer avec Aslag, Horine et Bardyl. Cette séquence servant d'introduction pour l'émission, c'est l'occasion de revenir avec (tentative d') humour sur le parcours du co-créateur du collectif du JAVRAS. Vous trouverez par la suite mes notes ayant servi à préparer cet édito. Par contre, vous aurez pas d'audio parce qu'on est des tartes et que l'enregistrement de l'émission a un peu... heu... foiré.

Nous sommes ici réunis pour célébrer l’arrivée de nouveaux membres. Je vous demande d’accueillir avec la plus grande félicité le frère Bardyl, le frère Aslag et le frère Horine.

Pour fêter ce grand jour, la cérémonie sera présidée exceptionnellement par le grand Gourou Richoult ici présent. C’est pas tous les jours que Javras accueille de nouveaux membres… et pas des moindres. En effet, après tant d’années de vicissitude, ces trois nouveaux frères ne sont plus remplis de rancunes et de haine et ont enfin trouvé la lumière.

En effet, il est loin le temps où frère Aslag commentait les sorties de sagas aussi fondatrices de notre Gourou en chef telles que Crash la Revanche, Détective Conan ou The Legend of Irma the Pink Sweater. En guise de rédemption et pour que nous nous souvenions, Frère Horine a apporté un extrait sur cassette d'une critique de frère Aslag dans un Rétrosphère d’antan. Frère Horine, pouvez-vous lancer l’audio s’il vous plait.



Encore un petit coup pour être bien sur ?



Voilà, c’était pas la joie. Mais le grand gourou Richoult a su rebondir pour proposer de nouveaux textes fondateurs pour la cohérence de ses fidèles. C’est ainsi que naquit Futile Future le bien nommé. Certains parleront de plagiat, d’autres d’hommages… à titre personnel, n’ayant pas d’avis sur la question, je préfère parler de tondeuse à gazon. Dans tous les cas, cette saga fut une sorte de renouveau pour le grand Gourou malgré quelques atermoiements malheureux dans des suites peu passionnantes. Le grand gourou montre ainsi que personne n’est parfait et qu’on peut tous faire des erreurs bordel de mârde !! Vous devriez le remercier de toutes ces leçons de vie. AMEN.

Notre grand gourou aime tellement son prochain qu’il a décidé de devenir, sur son temps libre, gentlemen archéologue détective assistante maternelle pour gamin suisse pénible. Parcourant le monde pour répandre la bonne parole, le grand Gourou nous fait d’ailleurs à cette occasion la démonstration d’un principe fort oublié en ces temps troublés : la patience. En effet, le nabot qui le suit partout mérite juste des baffes et casse les oreilles de tout le monde. Et le Grand Gourou reste zen face à cela… C’est classieux. Prenez en de la graine. Surtout toi frère Aslag. Rien qu’à l’évocation du nom de ce personnage, je sens que la bave te monte aux lèvres et tu es en train de sortir ton gun. Un peu de calme.

Pour résumer, mes frères, votre investissement nouveau dans notre organisation va permettre un développement des plus prometteurs d’un point de vue évangélique. Ces dernières années, notre petite entreprise a en effet fait un bond en terme d’attractivité puis que de nombreux frères nous ont rejoint pour porter la bonne parole. Erika, Hesdea, Jean-michel (le balayeur) sont tous réunis pour proposer le meilleur du son dans vos écouteurs. Fort de l’appui de ces jeunes frères et sœurs, Javras c’est aujourd’hui des dizaines de fictions sonores par des créateurs motivés pour se lancer à l’assaut des conventions et des internets.

Vous devriez être fier mes frères d’être entrés chez nous. Vous ne le regretterez pas, même l’Eglise de Scientologie nous envie niveau pognon, vous confirmez grand Gourou ?

Bref, maintenant que vous êtes rentré il faut payer votre dîme pour la secte, et cela passe par une interview dans le prochain Rétrosphère. Mais avant cela, je vous invite tous ensemble à lancer la prière rituelle de notre religion : (un deux trois) Javras, c’est plus de que son, Javras, c’est plus que du son, Javras c’est plus que du son.

AMEN.

Comments (0)

Publier un commentaire